Comment lire une étiquette nutritionnelle
Nutrition

Comment lire une étiquette nutritionnelle ?

Pour adopter une alimentation saine et équilibrée, il est important de consommer de bons produits. Mais encore faut-il savoir les reconnaître pour ne pas se faire avoir. La grande majorité de ces informations sont indiquées sur l’étiquette nutritionnelle présente sur le côté ou au dos de chaque produit. Voici les principales informations à retenir.

Informations étiquette nutritionnelle

Les informations nutritionnelles

La liste des valeurs nutritionnelles, visible le plus souvent sous forme de tableau, permet de savoir comment sont répartis les différents nutriments dans le produit. Ce tableau permet également de comparer deux aliments ou produits identiques afin de comprendre lequel est le meilleur et pourquoi. Plusieurs éléments sont à prendre en compte.

Les valeurs nutritionnelles (énergie, matières grasses, glucides, etc) sont affichées en termes de portions. Vous pouvez soit regarder les apports nutritionnels pour une portion (par exemple, 45g pour un bol de céréales) ou pour 100g. J’ai pris l’habitude de les regarder pour 100g car cela me permet de comparer plus facilement deux produits entre eux.

L’énergie

L’énergie est exprimée en joules et en calories et est nécessaire pour tenir tout au long de la journée. Il est donc important d’en consommer suffisamment chaque jour mais de toujours privilégier les bonnes calories aux « calories vides » (ce sont celles dont la consommation n’apporte aucun nutriment indispensable pour la santé. Par exemple celles contenues dans les chips ou dans l’alcool).

Les matières grasses

Cette catégorie du tableau tient sur deux lignes : les matières grasses et les matières grasses « dont acides gras saturés ».

Contrairement à certaines idées reçues, les matières grasses ne sont pas mauvaises pour la santé et sont même essentielles à une bonne alimentation. Elles permettent la croissance et le développement du corps. Celles dont il faut se méfier en revanche, ce sont les acides gras saturés. Ces graisses, au contraire, ne doivent pas être consommées en trop grandes quantités et une consommation excessive peut augmenter le risque de développer certaines maladies.

Il faut donc veiller à toujours comparer les lignes « matières grasses » et « dont acides gras saturés ». Moins il y a d’acides gras saturés par rapport aux matières grasses, meilleur le produit sera !

Les glucides

Tout comme les matières grasses, la case du tableau est divisée entre « glucides » et « dont sucres ». Les glucides regroupent les sucres rapides et les sucres lents. Elles sont présentes dans presque tous les aliments : fruits, légumes, féculants, lentilles, etc. Elles permettent d’apporter l’énergie nécéssaire aux muscles et au cerveau et donc de ne pas être fatigué, de pouvoir se concentrer…

Tout comme pour les graisses, il est essentiel de ne jamais arrêter de consommer de sucres mais plutôt de consommer les « bons sucres ».

Bien qu’il soit important de toujours vérifier que le taux de glucides présent dans le produit ne soit pas trop élevé, c’est par contre de la case « dont sucres » dont il faut se méfier. En effet, mise à part les fruits qui contiennent beaucoup de sucres naturels, cette case prend généralement en compte les mauvais sucres contenus dans les sodas par exemple, qui seront bien souvent des sucres artificiels ou ajoutés.

Donc hormis pour les fruits, plus le taux de « dont sucres » est faible par rapport au total de glucides, meilleur le produit est.

Les fibres alimentaires

Les fibres alimentaires n’ont pas un rôle énergétique mais sont très importantes pour le transit intestinal. Parmi leurs nombreux bénéfices, elles préviennent les troubles intestinaux et permettent d’accélérer la satiété et donc de retarder la sensation de faim.

La recommandation pour les adultes est d’en consommer au moins 25 grammes par jour.

Les protéines

Les protéines permettent la formation, la croissance et le renouvellement de notre corps. Elles permettent de nourrir les muscles et d’assurer le bon développement et le renforcement des os. Elles doivent être adaptées à l’activité physique de chacun (un body builder aura besoin d’un très fort taux de protéines qu’il va ensuite dépenser, par exemple).

Le sel

Le sel est plus lié à la conservation des produits qu’au fait de leur donner du goût. Moins le taux de sel présent sur l’étiquette est élevé, meilleur le produit est.

En résumé

Les valeurs nutritionnelles présentes sur les étiquettes des produits permettent de savoir si ce même produit est réellement bon ou non.

Pour cela, il faut :

  • regarder le nombre de calories : 500 kcal dans un plat de légumes seront évidement meilleures que 500 kcal contenues dans un paquet de chips ou une pizza
  • se méfier des acides gras saturés : des matières grasses, oui, mais des bonnes ! Consommer trop d’acides gras saturés est mauvais pour la santé et apporte de mauvaises graisses au corps qui se stockeront et seront difficiles à déloger
  • veiller à consommer de « bons sucres » : hormis les fruits, plus le taux de « dont sucres » sera élevé, moins bon le produit sera. Il s’agira de sucres artificiels ou ajoutés comme ceux contenus dans les sodas ou les bonbons.
  • continuer à consommer des fibres, elles sont bonnes pour la santé
  • ajuster nos besoins en protéines à notre activité physique
  • ne pas consommer trop de sel : le sel inscrit sur l’étiquette nutritionnelle est généralement mauvais

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s